Quelle est la différence entre Mixage et Mastering?

Mixage / Mastering : quelle est la différence ?

 

Après l’enregistrement, le mixage et le mastering ont lieu. Ces techniques étaient autrefois réservées aux ingénieurs du son, mais sont désormais plus accessibles avec l’avènementdes home studios.Les ordinateurs personnels sont devenus suffisamment puissants vers les années 2000 et peuvent désormais fournir l’équivalent d’une table de mixage traditionnelle, de plus en plus utilisée par les artistes indépendants.

Ces étapes sont souvent confuses en raison de leurs techniques communes, mais ce sont des étapes très différentes. Le mixage est un enregistrement multipiste, tandis que le mastering consiste à mélanger le mixage et est utilisé pour tout lisser.

Passons en revue leurs caractéristiques propres.

 

Le mixage :

Commençons avec une petite définition.

Le mixage audio, couramment appelé “mix”, consiste à mélanger un certain nombre de sources à l’aide d’une console de mixage. Cette étape peut intervenir en direct (concert, radio, diffusion tv…) ou en différé, une fois les différentes sources enregistrées (musique, postproduction reportage…).

 

Lors du mixage, l’ingénieur du son travaille les pistes une à une et les différentes parties d’un morceau pour créer un ensemble cohérent. Si le mixage est bien fait, il ne devrait pas y avoir de problème pour la partie finale qu‘est le mastering. C’est à ce moment que le volume audio est ajusté, les fréquences mais aussi l’espace stéréo permettant d’obtenir une base de mix presque complète.

Les effets les plus couramment utilisés lors du mixage sont :

  • Le delay : effet qui reporte le signal sonore sur une période définie
  • La compression : chaque signal (note de musique) est composé d’une plage dynamique. Il s’agit de la différence entre les parties calmes et plus intensifié d’un signal
  • La distorsion : synonyme de saturation. Pousser le signal sonore au delà de sa limite.
  • La réverbération : ensemble d’écho qui se roule à l’instant T.•
  • Le chorus : Association de sons similaires comportant de légères variations. Cet effet peut donner plus d’ampleur et de dynamisme à une voix ou des instruments.

 

Nous pouvons passer au mastering dès lors que tous les pistes sont combinées en une et que le rendu peut être écouter sans anomalies.

Le mastering :

Voyez le mastering comme les dernières corrections que l’on apporte à un morceau, les finitions.Il concerne l’audio final soit une seule piste à l’inverse du mixage comme vu précédemment.

Mais avanttout poursuivons avec une seconde définition :

Le mastering est l’étape finale de la post-production audio. Son but est d’harmoniser l’ensemble des éléments sonore du mix stéréo et d’en optimiser la lecture sur tous les systèmes et supports. Le mastering traditionnel est réalisé par des techniques comme l’égalisation, la compression, la limitation et l’élargissement stéréo.

 

Lors du mastering, nous garantissons la cohérence globale et la bonne qualité de la musique, quel que soitle support sur lequel nous écoutons.

Les effets les plus utilisés sont les suivants :

            L’equalizer: corrige les déséquilibres spectraux et réhausse les éléments qui ont besoin de se démarquer. Le mastering idéal doit être équilibré et proportionnel. Cela signifie qu’aucune plage de fréquence spécifique n’est laissée de côté.

            La compression: agir sur la densité du son

            La restauration audio: corriger les défauts du mix original tels que les clics, les bruits et les sifflements indésirables. Cela corrige également les petites erreurs que l’on etendrait sur une piste amplifiée, non masterisée.

            L’élargissement stéréo: il permet l’équilibre spatial de votre piste (de gauche à droite). Si cela est bien fait il sera possible d’élargir le bon et donc obtenir une meilleure qualité de son.

Commentaires

mood_bad
  • ll n’y pas de commentaires
  • Ajouter un commentaire