Sortir ses titres : 6 questions à se poser

Oser sortir ses titres est un choix parfois très difficile à faire. Il est donc important d’avoir mûrement réfléchi à la chose, aux enjeux, au pourquoi, au quoi, au comment et au quand. C’est pour cela que l’on a préparé spécialement pour toi, une liste de questions significatives à se poser quand on veut être artiste indépendant.

 

1. Pourquoi veux-tu faire de la musique ?

Cette question peut sembler bateau mais elle est plus déterminante que tu ne le crois. Pourquoi veux tu faire de la musique professionnellement et pas comme un simple loisir ? Il y a un réel pas entre une carrière et un loisir et il est important de définir pourquoi est-ce qu’on fait ce choix.

Pour la passion ? Pour la célébrité/la reconnaissance ? Pour l’argent ? En hommage à quelqu’un ? Parce que, depuis toujours, tu ne te vois pas faire autre chose ?

Pose toi ces questions, elles t’aideront à te décider à te lancer (ou non) et surtout à donner du sens à ton projet.

Pour commencer, si tu fais de la musique pour l’argent, tu vas vite être déçu. Peu de gens arrivent à toucher le million, et pourtant, il y a énormément de personnes qui travaillent dans ce milieu. Il y a donc sûrement une autre raison à cela : la passion, l’envie.

Il est certain que lorsque l’on fait de la musique son métier, il va falloir pouvoir en vivre. Ainsi l’argent sera inévitablement un enjeu à prendre en compte. Cependant, il est fortement déconseillé d’en faire sa motivation première car comme dans tout métier, il y a des moments sympas mais aussi, et surtout, des moments difficiles où il va falloir s’accrocher. C’est dans ces instants là que les raisons pour lesquelles on fait tout ça, font la différence. Cette motivation résonnera en toi comme une évidence qui te poussera à continuer.

 

2. Quels sont tes objectifs ?

Cette question peut ressembler à la première dans le fond mais c’est dans la forme qu’il y a une différence.

La motivation est générale, c’est ce que tu ressens, qui te donne envie. Si elle est difficile à cerner, c’est parce que souvent elle n’est pas si claire, il peut y avoir plusieurs éléments qui entrent en jeu, un mélange de sentiments, un contexte, une histoire, etc. (Ce travail de questionnement pourra plus tard devenir une force dans ton image d’artiste et dans son storytelling).

Un objectif, lui, te permet de mettre une finalité concrète à cette motivation. Pose toi la question : qu’est-ce qui te donnerait la sensation que ton projet a du sens ?

Avoir mis des mots sur ce que tu veux te permettra d’avoir la ligne directrice de ton projet, et de garder le cap même si tu te perds dans ta to-do list. Tu pourras alors reprioriser les tâches et repartir de plus belle.

Obtenir une grande fan base ? Remplir un stade ? Passer sur une radio nationale ? Sortir un album sur Spotify ? Comme tu vois, on arrive à des termes plus spécifiques.

Voici un Tips que l’on apprend en école de commerce pour se fixer des objectifs dits « SMART »:

  • Spécifique : Être le plus simple et précis possible. (Conseil : utiliser des verbes d’actions)
  • Mesurable : Définir une méthode d’évaluation grâce à des indicateurs par exemple.
  • Atteignable : Définir un objectif ambitieux mais concret, que tu peux réaliser. Tu seras satisfait et motivé pour t’en fixer d’autres. N’essaye pas de conquérir le monde en un jour : step by step.
  • Réalisable : Fixer un objectif compatible avec ce que tu es, ce que tu peux et ce que tu veux vraiment.
  • Temporel : Donne toi une deadline. Ce serait trop dommage de se fixer des objectifs que tu atteindras « un jour peut-être ».

Un exemple : « D’ici la fin 2023, j’aurai rempli une salle de 5000 personnes. »

 

3. Est-ce le bon moment pour me lancer ?  Pour sortir mes morceaux ?

On dit souvent que tout est une question de timing… et c’est vrai ! L’industrie musicale est aujourd’hui régie par la culture du buzz et, une fois le projet engagé, les choses peuvent s’enchainer très vite, (ou flopper très vite…).

Assure toi de consacrer un temps suffisant à la phase de création qui reste la plus fondamentale dans le projet. La partie communication peut attendre et doit être préparée avec soin. (Tu peux retrouver notre rétroplanning spécial artiste en cliquant ICI)

Par ailleurs, toutes les success story que l’on peut voir disent qu’il faut lâcher son activité précédente pour pouvoir se consacrer entièrement à la nouvelle : oser prendre le risque. Mais une chose qu’ils ne disent pas, c’est que pour que cette période de nouveau projet soit fructueuse, il faut l’avoir préparée : anticiper les frais potentiels, comment les combler, où tenter sa chance et qui contacter ? (Cela pourrait faire l’objet d’un autre article…) Il y a donc une phase de préparation qu’il faut avoir pris en compte dans son timing.

 

4. Quels messages veux-tu faire passer ?

L’art est un domaine formidable qui permet d’exprimer sa créativité tout en partageant des messages et des émotions.

Ces messages peuvent être liés à :

  • tes valeurs
  • ton histoire
  • ton quotidien/condition de vie
  • ce que tu vis en ce moment
  • tes ressentis
  • tes convictions

Tous ces thèmes donnent une couleur à ton projet, des caractéristiques à ton personnage qui seront importantes de mettre en valeur lors de ta création d’image.

C’est ton choix d’aborder un sujet ou un autre. Rester en accord avec ce que tu es et ce en quoi tu crois est préférable pour que tu puisses ensuite défendre tes titres. Suivre une tendance peut-être une opportunité d’agrandir son public mais peut aussi dénaturer si elle est contraire à ton univers et donc décrédibiliser tout ce que tu auras construit jusque-là.

De même dans tes choix de collaboration et de featuring. Il est intéressant de mélanger les univers, mais ce n’est pas parce qu’une personne est connue et pourrait t’apporter de la visibilité qu’il faut changer le fond des messages que tu veux faire passer.

Rester fidèle à ce que tu veux partager va créer une identité solide par son naturel et sa spontanéité.

 

5. Ton image est-elle en accord avec ton message ?

Assure toi que l’image que tu donnes soit en accord avec le type de message que tu partages dans tes chansons.  Une bonne image d’artiste, comme une image de « marque », doit être cohérente ; au travers de tes visuels, de ton style vestimentaire, de tes photos, et même de ta manière de communiquer sur les réseaux sociaux.

Toutefois, il est possible, au contraire, de jouer sur un décalage entre ce qu’on raconte et ce qu’on renvoie comme image. Mais ce choix doit quand même être justifié/justifiable.

Il y a énormément de manière d’exprimer son identité musicale et ses messages alors n’hésite pas à t’amuser et être créatif. Cela rendra ton univers d’autant plus attractif !

 

6. Quelles sont mes potentielles lacunes ?

Celle-ci est très importante : Croire que l’on peut tout faire tout seul de A à Z est un fantasme. Dans tout projet, il est important d’être bien entouré, et avoir un équipe permet d’utiliser les facultés de chacun pour être plus performant voire créatif.

Ce qui va être intéressant, ce sera d’identifier en amont les potentielles lacunes que l’on pourrait avoir, pour ensuite chercher des prestations de professionnels correspondant à ses besoins.

Par exemple :

  • « Je sais que je suis un super guitariste qui aimerait chanter aussi mais je me fais vite mal à la voix. » Traduction : J’aurai peut-être besoin d’un.e coach vocal
  • « Mon album est fin prêt mais je ne suis pas sûr de savoir comment le mettre en avant. » Traduction : Je vais sûrement avoir besoin d’une équipe de communication.

Une fois tes lacunes identifiées, il te manquera des contacts de professionnels pour t’aider à passer à l’étape supérieure. Et c’est là que nous pouvons t’aider ! Tu trouveras sur ce lien, notre plateforme de mise en relation et de réservation de professionnels de la musique : The Artist’s Corner

Retrouve aussi notre compte Instagram en cliquant ICI

Commentaires

  • Valentino Ramos De Figuéirèdo
    juin 27, 2022 at 11:32

    Bonjour ,
    Merci “the artiist’s Corner dans toute son intégralité, nous guide
    remarquablement vers une réelle connaissance de notre Métier mais surtout à mieux identifier les exigences de notre environnement professionnel puis à les traiter avec lucidité…”step by step ”
    Heureuses ,belles continuations à tous.

    Valentino

Ajouter un commentaire